Toutes les publications de Nicolas Trudo . Marseille , France

Publications
https://avalanches.com/fr/marseille_laccusation_de_logement_insalubre19117_22_12_2019

L’accusation de logement insalubre

Le premier élu, André Malrait, a était incriminé par le tribunal à cause du drame qui s'est passé dans la rue d’Aubagne. Huit cadavres, tout ça en raison de mal-logement à Marseille.

Situation qui avait lieu sur la rue, des mues qui bougent...est vraiment horrible. Une jeune loueur de 23 ans a logé dans un cellier loué par André Malrait, adjoint au patrimoine à la mairie de Marseille. Cette personne est première élu qui était condamné dans un affaire de logement insalubre à Marseille. C’est arrivé après la tragédie sur la rue d’Aubagne. Le 5 novembre 2018 qui fait huit morts. Donc, il y avait beaucoup de bruit, mais principalement on a posé une question de mal-logement dans la cité phocéenne.

Le favori a était mis à l’amende en 2000 euros de dommage. L’affaire a été renouvelée à mai 2018 quand une jeune femme de 23 ans a trouvé un réclame d’André Malrait sur Leboncoin pour l’appartement meublé de 17 m carré à 500 euros par mois au centre de la ville. En fait, l’appartement est le vieux garage à deux-roues situé à deux pas du domicile de l’élu de 87 ans.

Un tableau d’électricité dans la douche

Pendant des semaines, "M. Malrait et son épouse appelaient ma cliente de manière insistante, plusieurs fois par jour, sur son lieu de travail, pour lui demander d’aérer le studio, alors que la seule ouverture était une baie vitrée donnant sur la rue" explique l’avocat de la victime, Me Savi. A partir d’août 2018 à cause de la moiteur, des chancis apparaissent sur la terre, les murs et le plafond. En plus, l'électricité ne correspond pas à celle situé dans la douche.

A mon avis c’est une question à discuter, donc restez vos commentaires.


Show more
0
174
https://avalanches.com/fr/marseille_reconstruction_de_muse_des_beaux_arts_marseille18941_21_12_2019

Reconstruction de Musée des Beaux Arts à Marseille

Palais-château d'eau de style néo-classique-Second Empire du 19e siècle, le superbe Palais Longchamp (*) à Marseille, fête son 150e anniversaire. En cette raison vous ne pouvez pas manquer la réinstallation du musée des Beaux-Arts, en fait, gratuit jusqu’à la fin de 2019.

Le musée a totalement repenser sa scénographie. En plus, environ 50 chef-d’oeuvres ont été réanimés pour l’installation.


Parmi 260 générales oeuvres présentés à cause de l’anniverssaire, le musée a exposé des tableau qui n’avaient pas expulsé depuis près d’un siècle, par example: l'Intérieur d'atelier (sur le Vieux-Port) de Joseph Garibaldi, Hercule entre le Vice et la Vertu, de Gaspard Crayer, le Retour de Chasse de Puvis de Chavannes, Sainte Marthe d'Henri Pinta, la sensuelle Entrée au Bain de François Lemoyne...


L’histoire du Palais Longchamp est étroitement tissé à celle de Marseille.


Pour compléter le manque d’eau qui s’exprime de plus en plus avec l’evolution de l’urbanisme pendant les deux siécles antérieurs, au 19e siécle la ville a bati le canal de Marseille. Donc, les eaux de Durance étaient déclinées.


Cette projet était autant pressant, que la ville avait souffi au printemps/été 1834 une sécheresse horrible, qui était continue par les fortes pluies en automne.


A partir de 1839, lorse que les traveaux du canal ont commencé à peine avec le forage de la galerie des Taillades, le municipalité a contemplé d’arranger à Marseille, sur le plateau Longchamp, une toutelle d’eau pour fêter le flux des eaux de la Durance au terminison du canal. 


Le palais a été inauguré en 1869.


Show more
0
200
https://avalanches.com/fr/marseille_des_milliers_de_manifestants_se_trouvent_dans_les_rues_marseille_quelle_est_la_raison_de_cette_manif11099_11_11_2019

Le 9 novembre des milliers de manifestants se sont mobilisés à Marseille. La raison de cette manifestation sont des effondrements d’immeubles rue d’Aubagne qui se sont passés le 5 novembre 2018 et l’inaction des autorités locaux à ce propos. « Il faut mentionner que ces effondrements ont entraîné la mort de huit personnes et maintenant force est de montre notre soutien aux familles de huit victimes », dit le manifestant.

La fin de journée a été marquée par des heurts entre les policiers et les manifestants. En conséquence, dix interpellations et un policier blessé. Maintenant la situation est sous contrôle des policiers. La quantité des gens qui ont participé à cette manifestation est variable : de 6700 (selon la police) à 20000 manifestants (selon les organisateurs).

Show more
0
178
Show more